En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
 
 
 
Techniques

Retrouvez-ici toutes les informations techniques relatives au tir, aux armes, etc.

Informations Légales

TIR DUNOIS

- Association loi de 1901, déclarée en sous-Préfecture de Châteaudun le 25 octobre 1979, Publication au JO le 10 novembre 1979, page 9086.

- Affiliée à la Fédération Française de Tir sous le n° : 07-28-110

- Agréée par le Ministère de la Jeunesse et ses Sports le 22 décembre 1986, n° : 28-SU-57.002

Sondage
Votre avis sur le site du Tir Dunois
rss Cet article est disponible en format standard RSS pour publication sur votre site web :
http://www.tir-dunois.fr/data/fr-docsrss-28

Quelques notions sur les poudres employées en tir sportif.

Par Michel François

Poudres noires

La poudre noire aurait été inventée par les Chinois et redécouverte au 13ème siècle par un moine anglais, Roger Bacon.

C’est un mélange mécanique de trois corps :
Le salpêtre (nitrate de potassium) qui agit comme carburant
Le soufre, qui sert de combustible
Le charbon de bois, combustible lui aussi

Dosages les plus employés
Type de poudre Salpêtre Soufre Charbon de bois
Poudre de tir 75% 15% 10%
Poudre de chasse 78% 10% 12%

Pour augmenter l’énergie de la poudre noire, il faut augmenter la proportion de charbon de bois.

L’essence du charbon de bois influe sur la qualité de la poudre. On considère généralement que c’est le charbon de bois de bourdaine qui est le meilleur, rendement supérieur et moins d’encrassement. C’est celui qu’utilise la poudrerie d’Aubonne qui produit les fameuses poudres noires suisses.

La fabrication se fait par trituration, en milieu humide (5% d’eau), au moyen de meules, pendant un temps pouvant varier de 30 minutes à 5 heures. Pour éviter tout risque d’étincelles, les cylindres sont en bronze.

Ensuite, les galettes obtenues sont transformées en grains dans un broyeur à billes de bois puis triées par grosseurs dans des tamis calibrés.

Ces grains sont lissés au tonneau et graphités pour un aspect plus lisse et séchés.

On emploie généralement 4 grosseurs de grains, de 4FG, la plus fine à FG, la plus grosse.

Les grains les plus fins sont pour les petits calibres et les armes courtes.

On distingue le pulvérin, encore plus fin, pour l’amorçage des armes à silex.

Les poudres noires s’altèrent à l’humidité ou suite à des manipulations trop fréquentes.

Poudres sans fumée

Ce sont des combinaisons ou des mélanges de plusieurs corps (cellulose – glycérine) avec l’acide nitrique.

Les plus employées sont les poudres à la nitrocellulose et à la nitroglycérine.

Avantages des poudres sans fumée:

Elles ne donnent pas de résidus solides.
Elles ne produisent pas de fumée.
Enflammées à l’air libre, elles brûlent sans détonner.
En vase clos, elles brûlent régulièrement, sans se désagréger, elles sont progressives.
A poids égal, leur force propulsive est environ triple de celle de la poudre noire.
Moins inflammables, elles nécessitent des amorces plus puissantes.

Elles s‘altèrent à l’humidité et sont sensibles aux fortes variations dans les températures de stockage.

Attention : Il ne faut jamais manipuler simultanément, dans une même pièce, des poudres sans fumée et des poudres noires.

Caractéristiques comparées:

1- Potentiel

C’est la quantité d’énergie libérée par la combustion d’un kg de poudre.

     - Poudre à 20% de nitroglycérine = 850 Kcal/kg
     - Poudre noire = 700 Kcal/kg

2- Volume spécifique

C’est le volume de gaz produit par 1 kg de poudre.

     - Nitroglycérine = 710 L/kg
     - Poudre noire = 250 L/kg

 

3- Force d’une poudre

C’est la pression exprimée en kg/cm2 que produit la combustion d’un kg de poudre dans une enceinte fermée de 1 litre.

     - Nitroglycérine = 11 000 kg/cm2 (soit 11 tonnes / cm²)
     - Poudre noire = 3 000 kg/cm2 (soit 3 tonnes / cm²)

4- Température d’explosion

C’est la température maximum atteinte par la décomposition d’une poudre.

     - Nitroglycérine 4 000 °C
     - Poudre noire 2 800 °C

5- Vivacité

C’est le temps que met une charge de poudre d’un poids donné pour brûler complètement dans une chambre à poudre d’un volume déterminé.

Plus une poudre est vivace, plus la pression est forte. Donc il faut être d’autant plus vigilant dans les dosages.

- Par exemple la BA10 (utilisée pour le 38 SP WC) est plus vive que la BA5 (utilisée dans le 357 MAG).

6- Conclusion

On comprend donc les différences énormes de comportement des deux catégories de poudres

C’est ainsi que, dans une arme portative, les pressions maximum atteintes, selon les calibres sont d’environ :

- 3 200 kg/cm2 pour des poudres sans fumée.

- 1 400 kg/cm2 pour la poudre noire mais souvent moins de la moitié dans les armes courtes.

Attention : toujours consulter les tables de chargement (Malfatti) et ne jamais dépasser les charges indiquées.



Recherche
Recherche
Photos
Du côté des autres Clubs

Une grosse activité ces derniers temps chez nos amis du Club de tir St Gaudinois ! Retrouvez les ICI

Horaires

Ouverture du Stand :

Mardi 18h00 - 20h00 : Ecole de Tir

Mercredi 16h00 - 20h00 

Samedi : 14h00 - 17h00 

Dimanche : 10h00 - 12h00 

Calendrier
Contacter le Tir Dunois
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
Recopier le code :
20 Abonnés
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


Connectés :
( personne )
Snif !!!
Visites

 641234 visiteurs

 78 visiteurs en ligne